A c t i v i t é s   d ' e n s e i g n e m e n t   e t   d e   r e c h e r c h e


A C T I V I T É    D ' E N S E I G N E M E N T

  • Création et responsabilité du Master Comptabilité Contrôle Audit (CCA)

En 2008, Lionel Escaffre a assuré la création du Master Comptabilité Contrôle Audit installé en co-habilitation avec l’Université du Mans. Co-habilitée avec l'Université du Mans, cette formation permet de répondre aux besoins des professionnels. La Spécialité « CCA » est à la fois une voie de recherche et un diplôme professionnalisant, aussi la démarche pédagogique associe des enseignants-chercheurs et des personnalités reconnues dans les domaines concernés. Enfin, deux stages obligatoires ont lieu aux semestres 2 et 4. Ceux-ci donnent lieu à un rapport devant être soutenu devant un jury associant enseignants et professionnels.

 

  • Responsabilité du Master Comptabilité Contrôle Audit (CCA) à l'ENOES en partenariat avec l'Université d'Angers 

© Jacques Mossot | Structurae



A C T I V I T É   D E   R E C H E R C H E

  • Thèmes de recherche abordés

Les travaux de recherche menés par Lionel Escaffre, depuis près de 10 ans, peuvent se regrouper en deux grandes thématiques. D’une part, plusieurs travaux ont été menés sur la juste valeur et sa pertinence pour les utilisateurs des comptes et d’autre part, des recherches sur le capital intellectuel en comptabilité ont été engagées dans le prolongement des travaux de thèse, second axe destiné à estimer la pertinence de l’offre d’information comptable et parfois extra-comptable.

 

La juste valeur et le capital intellectuel répondent à deux enjeux de la pertinence de l’information comptable. La juste valeur conduit l’entreprise à reconnaître en comptabilité les gains latents et les volatilités inhérentes au marché et au comportement spéculatif des acteurs financiers. Le capital intellectuel correspond à des inducteurs de performance, parfois non reconnus en comptabilité au même titre que les gains latents. Les investisseurs sont susceptibles d’incorporer dans la juste valeur des éléments constitutifs du capital intellectuel.

 

Ses recherches ont donc été principalement concentrées sur la pertinence de l’information comptable en conjuguant des démarches normatives (doctrine comptable) et quantitatives (« value relevance »). Les méthodes normatives permettent de favoriser une étude en profondeur de la conception des normes comptables relatives à la juste valeur, principale innovation pour le normalisateur comptable depuis une cinquantaine d’années. Les méthodes quantitatives offrent une estimation de la pertinence de l’information comptable tant pour celle qui traite de la juste valeur que pour celle qui présente la capital intellectuel de l’entreprise.



A C T I V I T É S   A D M I N I S T R A T I V E S

 

 

D I R E C T E U R   D E   L A   C H A I R E   R È G L E S   &   M A R C H É S

 

 

Lionel Escaffre a animé la création Chaire Règles et Marchés qui est destinée à favoriser le développement de travaux de recherches relatifs à la régulation financière. La régulation financière s’interroge sur l’efficacité des interventions publiques ou para–publiques (autorités administratives indépendantes) dans le domaine des marchés financiers et bancaires et plus généralement, l’analyse des nouvelles régulations mises en place en réponse au processus de libéralisation et de crise financière. Il s’agit ensuite de mettre en évidence l’état des connaissances sur l’économie des intermédiaires financiers (typologie, spécificités, risques nouveaux).

 

Certains travaux pourront estimer l’impact des nouvelles régulations sur les intermédiaires financiers en terme de : distorsion de concurrence, stratégies d’acteurs, évolutions macro-économiques (concentration, procyclicité), problèmes de supervision… Cette réflexion est destinée à mesurer l’efficacité des mesures de régulation des marchés financiers en tendant vers une réflexion sur les modalités de contrôle et de régulation des instruments financiers à risque.

 

La Chaire Règles et Marchés a pour objectif de lancer conjointement :

• Des travaux de recherches appliquées,

• La mise en place pratique de leurs recherches et des résultats de leurs études en termes d’outils.

 

Il s’agit aussi pour la Chaire Règles et Marchés :

• D’associer les professionnels aux formations liées aux techniques de régulation financière,

• De développer des thèses de recherche en Convention Industrielle de Formation à la Recherche (CIFRE : thèses réalisées en entreprises),

• De créer une revue annuelle « Règles et Marchés » éditée par les Presses Universitaires d’Angers    

La Chaire Règles et Marchés est rattachée au GRANEM (Groupe de Recherche Angevin en Economie et Management). Le GRANEM répond au statut d’UMR-MA (unité mixte de recherche). La Chaire Règles et Marchés a pour vocation de participer aux axes scientifiques et pédagogiques du Master Audit et Gestion des Risques et du Master Comptabilité Contrôle Audit.  

 

Les travaux de recherche de la Chaire Règles et Marchés constituent un des axes de recherche du GRANEM.

La chaire Règles et Marchés s’appuie sur des liens institutionnels tissés dans le monde de la régulation financière :

- Liens avec des institutions en charge des questions de régulation financière qu’il s’agisse de questions relatives au contrôle des pratiques ou de questions relatives à la normalisation et à la réglementation (inauguration de la chaire sous le parrainage de Monsieur Le Sénateur Philippe MARINI, Rapporteur Général de la Commission des Finances du Sénat, partenariat avec le Sénat, avec l’Autorité des Marchés Financiers, avec l’IASB International Accounting Standards Board),

 

- Liens avec des professionnels, acteurs de l’information comptable et financière des entreprises  (partenariat avec des cabinets d’audit et avec des cabinets d’expertises comptables) et avec les instances représentatives locales de ces professionnels (partenariat).

La Chaire Règles et Marchés à l’université d’Angers


M e m b r e   d u   c o n s e i l   d e   l ’ U F R   D r o i t   E c o n o m i e   G e s t i o n

 

Dans ce cadre, Lionel Escaffre assure notamment le suivi des partenariats institutionnels et entreprises de la faculté en développant des opérations de communication permettant de faciliter l’insertion professionnelle des étudiants.