États-Unis. Le protectionniste président Trump et le libre-échange

 

Le libre-échange, célébré autant par les démocrates que par les républicains, suppose essentiellement la levée des barrières douanières et l’harmonisation des normes. D’ailleurs, l’un des objectifs du projet de traité transatlantique (dont les négociations sont pour ainsi dire dans le coma) était de ne pas se faire imposer à terme des normes chinoises. On rappelle aussi que dès son investiture, le président Trump s’est retiré du traité de libre-échange transpacifique (douze pays), laissant le champ libre à la Chine en la matière. Déjà, le président Clinton avait sévèrement critiqué sur place l’ambitieux Marché commun du sud (MERCOSUD) en Amérique latine.

Outre les conséquences sur l’économie américaine, le protectionnisme peut être dommageable à certains pays émergents et aux Européens (notamment, à l’Allemagne, qui exporte beaucoup aux États-Unis), le Vieux Continent étant déjà fortement secoué par le Brexit.

 

Intervenant : Lionel Escaffre

 

 

La normalisation internationale vue par la commission européenne

Télécharger
La normalisation internationale vue par la commission européenne
normalisation_internationale_commission_
Document Adobe Acrobat 310.0 KB

Secret bancaire : dossier récurrent ou dossier en évolution ?

La pratique du secret bancaire recoupe des domaines essentiels de l’activité financière internationale : l’évasion fiscale, les paradis fiscaux, la délocalisation des bénéfices par les entreprises, les mouvements de capitaux, la pratique de la corruption, la criminalité organisée, le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme, etc.

 

Depuis quelques années, on assiste à une plus grande mobilisation des États par l’intermédiaire de lois (la FATCA américaine, entre autres), d’organismes divers (l’OCDE et son plan d’action, l’Union européenne et ses lois…) et de forums plus ou moins dédiés ou appropriés (G 20, notamment en 2009 et en 2015 ; Forum fiscal mondial…).

 

Sans entrer dans les détails (rôle des sociétés écrans, complexité des montages financiers frauduleux…), on peut se demander à quel stade on se trouve. Quelles règles et réglementations ont été adoptées ? Quelle efficacité de la lutte contre l’opacité ? Quelle vertu des sanctions ? Faut-il prôner l’échange automatique des données ? Certains parlent même d’un « cadastre financier international », utopique ou non.

 

Bref, qu’en penser et qui croire ?

 

Intervenant : Lionel Escaffre

Etats-unis -  clinton : quel programme économique ?

Ancienne sénatrice et secrétaire d’État, Hillary Clinton est le pur produit de l’ « establishment » américain.

 

Réputée servir les intérêts du « grand capital », des banques (Goldman Sachs) et du monde financier dans ce qu’il peut avoir de moins plaisant, la candidate démocrate a-t-elle un programme économique défini ? Si oui, en quoi celui-ci se distingue-t-il du programme de son adversaire républicain Donald Trump, lequel déroge lui-même et largement aux sacro-saints principes… du parti républicain ?

 

On prête à Mme Clinton un tropisme plutôt social, puisqu’elle a vaillamment combattu pour la protection sociale de son pays, laquelle est minimale malgré le courageux « Obamacare » et sachant quand même qu’il y a 43 millions d'Américains qui vivent en dessous du seuil de pauvreté...

 

 

Bref, à quoi ressemble son programme économique ?

 

Intervenant : Lionel Escaffre

Réglementation européenne de l'audit

Télécharger
Réglementation européenne de l'audit
entrepriseetexpertise_reglementation_aud
Document Adobe Acrobat 304.7 KB

Entretien : Le Commissaire aux Comptes et le DRH

Télécharger
Entretien Lionel Escaffre : Le Commissaire aux Comptes et le DRH - Page 1
entretien_lionel_escaffre_1.pdf
Document Adobe Acrobat 422.5 KB
Télécharger
Entretien Lionel Escaffre : Le Commissaire aux Comptes et le DRH - Page 2
entretien_lionel_escaffre_2.pdf
Document Adobe Acrobat 371.0 KB

Royaume-uni : Les conséquences économiques du possible "brexit"

On songe tout de suite aux aspects budgétaires croisés. D’un côté, la cotisation du Royaume-Uni à l’Union européenne (sur le montant de laquelle il y a débat) et les bénéfices divers que le pays retire de son appartenance à l’Europe (notamment au marché unique). De l’autre, diminution des recettes européennes.

 

Mais bien d’autres volets sont à prendre en compte, à commencer par la relation entre la City et non seulement l’Union européenne mais la zone euro.

Intervenant : Lionel Escaffre

Le "Business model" en IFRS, le masque de la comptabilité d'intention

Télécharger
Article publié dans Option Finance en Juin 2016 relatif au "business model" en IFRS.
Art_Option_Finance_Juin_2016.pdf
Document Adobe Acrobat 381.9 KB

Union européenne : quelle union bancaire ?

Les buts sont triples : renforcer les exigences prudentielles ; mieux protéger les déposants ; prévenir les défaillances de banques. Il s’agit de mettre en place un règlement uniforme pour la zone euro (plus des États volontaires non-euro).

 

Lequel s’appuie sur trois piliers : le Mécanisme de surveillance unique, supervisé par la BCE (quelque 130 banques) ; le Mécanisme de résolution unique, entré en vigueur début 2016, une banque en difficulté devant faire appel en premier ressort à ses actionnaires ; le (futur) Fonds européen de garantie des dépôts, dont l’organisation se déroulera par étapes d’ici 2024, l’idée étant d’éviter que les déposants ne retirent leurs avoirs d’une façon précipitée.

 

Intervenant : Lionel Escaffre 

Le traitement comptable des contrats d’assurance dans les compagnies d’assurance.

Télécharger
Article publié dans Option Finance en Mars 2016 relatif au traitement comptable des contrats d'assurance dans les compagnies d'assurance.
IFRS 5 et IFRS 9 Comptabilité des assur
Document Adobe Acrobat 285.8 KB

Les axes d’amélioration de la norme IFRS 3 relative aux regroupements d’entreprises

Télécharger
Article publié dans Option Finance en Janvier 2016
relatif aux axes d’amélioration de la norme IFRS 3 relative aux regroupements d’entreprises
Art L ESCAFFRE Option Finance - Janv 201
Document Adobe Acrobat 78.4 KB

Le concept d’importance relative revu par l’IASB

Télécharger
Article publié dans Option Finance en Novembre 2015
relatif au concept d’importance relative revu par l’IASB :
un processus destiné à améliorer la pertinence des états financiers.
Art L ESCAFFRE Option Finance - Nov 2015
Document Adobe Acrobat 77.1 KB

Le traitement comptable des baux emphytéotiques en IFRS

Télécharger
Article publié dans Option Finance en Octobre 2015
relatif au traitement comptable des baux emphytéotiques en IFRS.
Art L ESCAFFRE Option Finance - Oct 2015
Document Adobe Acrobat 114.4 KB

Fiscalité : De nouveaux dispositifs pour lutter contre l’évasion fiscale des entreprises.

L’OCDE a annoncé lundi dernier l’adoption d’un plan de lutte contre l’évasion fiscale des entreprises, qui sera avalisé par le G-20 des ministres des finances le 9 octobre, au Pérou.


Le domaine de la fiscalité paraît de l’extérieur si complexe qu’il est peu traité dans la grande presse. Surtout si l’on ajoute aussitôt que les systèmes fiscaux sont différents d’un pays européen à l’autre et s’expliquent dans leur logique, leur organisation, leur fonctionnement, par de lourds facteurs historiques (en fait, la construction de l’État)


Invité(s) :

Lionel Escaffre, professeur à l’université d’Angers, Institut français des experts comptables et commissaires aux comptes.


Thème(s) : Information| Afrique| Amérique| Economie| Europe| Finance| Géopolitique| Pauvreté| Amazon| Coca-Cola| fraude| fraude fiscale| fraudes| impôts| Occupy Wall Street| Starbuck| Total| Wall Street| IBM| Lionel Escaffre

Les obligations comptables des comités d’entreprise

Télécharger
Article publié dans Option Finance en Juin 2015
relatif aux obligations comptables des comités d’entreprise.
Art L ESCAFFRE Option Finance - Juin 201
Document Adobe Acrobat 124.5 KB